Les belles charades d’autrefois

J’ai le plaisir de vous faire partager ici mes découvertes, dans le domaine des charades anciennes.

Chaque charade de ce site peut-être envoyée par E-mail à un ou plusieurs amis. Et ça fonctionne également si vous n’avez pas vous-même d’adresse E-mail.

jeux-de-charades-du-passe

Ce livre est ma plus ancienne trouvaille, mais on peut découvrir de nombreuses charades du passé dans des journaux comme Guignol par exemple, un périodique pour enfants qui en publia dès 1922.

Une charade difficile

exemple de charade difficile jeux de charades enfants
Un exemple de charade difficile


Cette première charade ouvre l’almanach des charades, un livre de charades publié en 1788. Cette charade est difficile non pas à cause de sa formulation mais parce qu’elle fait référence à un mot de vocabulaire d’autrefois.

Charade difficile du temps passé

Qui n’a que mon premier n’est pas fort opulent.
Mon second sur la peau n’est pas un agrément.
Mon tout pour un abbé est un bon vêtement.

Alors, tu trouves ?

Solution de la charade difficile

la soutane (sou -tanne)

le sou – le verbe tanner

Rassurez-vous, vous trouverez bientôt sur ce site de charades des charades d’autrefois bien plus faciles !

Envoyer cet article Envoyer cet article

Charade du passé, devenue étrange par la grâce du temps.

Charade tirée de l’Almanach de Charades

Mon premier est le mot de la propriété ;
Mon second en tout lieu marque l’obscurité ;

Mon tout est le réduit de la simplicité.

Solution de la charade

manoir (ma-noir)

un manoir

———–

Une charade qui va nous sembler difficile. Pourquoi le manoir est-il le réduit de la simplicité ? Mystère…

Envoyer cet article Envoyer cet article

Charade d’autrefois, paysanne et datée (1788).

Charade tirée de l’Almanach de Charades

Mon premier est souvent signe de vétusté ;
Mon second chez le sexe est quelquefois fardé ;

Par un bon villageois mon tout est bien gardé.

Solution de la charade

troupeau (trou-peau)

un troupeau

———–

L’Almanach de Charades date de 1788. Certaines expressions de l’époque nous feraient bondir aujourd’hui. J’ignorais qu’à cette époque « le sexe » qualifiait la femme. Qu’en pensez-vous ?

Envoyer cet article Envoyer cet article